Thursday, 25 November 2010 09:56

Conférence à Sousse sur les conventions bilatérales et multilaterales

Rate this item
(1 Vote)

la direction générale des Douanes et l'Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI).

Cette conférence, à laquelle ont pris part plusieurs exportateurs du gouvernorat de Sousse, vise à faire connaître les conventions commerciales conclues entre la Tunisie et les autres pays.

Les interventions présentées se sont articulées autour de la convention de libre échange entre les pays arabes, la convention Arabo-Méditerranéenne de libre échange ''convention d'Agadir'', la convention Tuniso-Algérienne d'échanges commerciaux préférentiels et le certificat de conformité aux normes à l'export.

Il s'agit de souligner la nécessité de dynamiser la convention de libre échange entre les pays arabes compte tenu de l'importance stratégique de la région qui dispose de potentialités humaines et naturelles importantes (50 PC des réserves mondiales de pétrole et le 1/3 des réserves en gaz naturel.)

Les communications ont porté notamment sur cette question sous l'angle de l'exonération fiscale totale des produits à travers l'initiation de plusieurs réformes commerciales structurelles dans un nombre de pays arabes et l'application des décisions issues du sommet économique du Koweït ( 2009.)

L'accent a été également mis, sur les étapes d'attribution du certificat de conformité aux normes à l'export des produits vers la Jamahirya, de la part de l'institut national de la normalisation et de la propriété industrielle, la mise en en exergue de l'importance de la dynamisation de l'Accord d'Agadir qui englobe la Tunisie, le Maroc et la Jordanie et qui demeure ouvert à l'adhésion d'autres pays arabo-méditerranéens.

Concernant la convention tuniso-algérienne d'échanges commerciaux préférentiels, l'accent a été mis sur la vulgarisation des avantages de cette convention dont notamment la nécessité du dépôt de demande d'application des mesures douanières sur la protection des marques, du commerce et l'enregistrement des labels tunisiens.

Les entreprises économiques ont été appelées à participer aux sessions de formation portant sur l'obtention d'informations correctes et sur l'exploitation des sites web pour l'écoulement de leurs produits.

(TAP)