Saturday, 06 November 2010 11:16

Sousse: vers la création d'une plate-forme économique diversifiée

Rate this item
(1 Vote)

Ils ont trait au développement de l'infrastructure, la réhabilitation des ressources humaines et l'instauration d'une plate-forme économique diversifiée. Parmi les mégas projets réalisés, la construction de l'aéroport Enfidha Zine El Abidine Ben Ali (coût 661 millions de dinars) entré en phase d'exploitation en 2009.  Ce projet dont les travaux ont été ordonnés par le chef de l'Etat, le 23 juillet 2007, ne manquera pas de conforter la vocation de la Tunisie en tant que centre international de commerce et de services.

Il est attendu que les avantages préférentiels de Sousse soient également renforcés avec le nouveau port en eaux profondes d'Enfidha et la dynamique qu'il suscitera en matière d'importation et d'exportation de marchandises et de services logistiques modernes.
Le volume des investissements alloués à la région ont atteint 6800 millions de dinars. 17,2 pc du montant ont été investis dans la modernisation de l'infrastructure, suivi du secteur du transport (11,2 pc), l'enseignement (10,8 pc), et l'éclairage public et l'eau potable (9,7 pc). Les années du changement ont promu le gouvernorat de Sousse en un pôle urbanistique, scientifique et de développement dynamique et un site universitaire et technologique. La région renferme 9 zones industrielles sur 256 ha abritant 566 entreprises.
Sousse compte, également, 18 établissements universitaires accueillant 36 mille étudiants.

Le secteur de la recherche scientifique a été consolidé par l'ouverture d'un technopole spécialisé en électronique, mécanique et informatique.
Les années du changement ont consacré la vocation de la région comme l'une des principales destinations touristiques en Tunisie et en Méditerranée avec ses 130 hôtels d'une capacité d'accueil s'élevant à 49933 lits.

Elle se distingue par ses zones touristiques intégrées à l'instar du port El Kantaoui et Yasmine Hammamet.  Le nouveau pôle touristique de Hergla qui sera réalisé sur une superficie de 450 ha, ne manquera pas de booster le secteur et de consolider sa compétitivité sur le marché mondial.
De nombreux projets présidentiels ont été réalisés dans la région pour des investissements de l'ordre de 60 millions de dinars. Il s'agit, notamment, du complexe intégré de la jeunesse et l'aménagement de la décharge contrôlée de Ouedi Laya.
D'autres projets sont envisagés, tels que la réexploitation de la caserne militaire et la réouverture de la station de métro. Il s'agit également de l'élaboration d'un nouveau plan directeur des chemins de fer. A cela s'ajoutent les projets ordonnés par le chef de l'Etat lors de la réunion extraordinaire du conseil régional (21 octobre 2009) relatifs à la construction d'une cité technologique et la réalisation d'une étude sur la protection du littoral contre l'érosion.

Source : TAP